Le week end a Saida

Si vous avez regarde les photos avant de lire ce post, vous n avez pas du comprendre grand chose… Alors je vais vous raconter mon week end, et tout sera plus clair dans votre vie!!!

Samedi, a la suite de notre reunion avec notre maitre de stage sur la creation du programme de niveau A2 de la prochaine annee universitaire, (que de details inutiles, me direz-vous? Certes, mais il s agit ici de faire monter le suspense, ainsi qu une phrase proustienne, l aurait fait, afin d arriver a une apotheose tant attendue par vos yeux avides de mes aventures palpitantes!) Zein, dont je vous avait deja parle precedemment, (je continue mes digressions, ca en devient maladif!) est venu nous chercher, ma colocataire et moi-meme, accompagne de son cousin, pour aller manger un bout. C est la que tout a commence! (vous avez note, j ose esperer, l effet stylistique remarquable engendre par cette juxtaposition de phrace courte et de phrase longue!!!!)

Bon d accord j arrete avec mon style pompeux et je donne dans l epure!

Nous partons donc a bord de la Mercedes du-dit cousin. Par simple politesse Zein nous demande ce que nous voulons faire: MANGER, evidemment!!! Et la, il nous dit alors, vous avez le choix entre un resto en bord de mer ou un autre en bord de riviere. Mais la riviere est a sec ici, c est moche! Ici, oui, mais pas a Saida! Bon alors, c est parti direction le sud.

Pour ceux a qui je ne l ai pas dit et qui ne seraient pas au courant: la gente masculine, ici, n a rien a voir avec nos petits franchouillards (excusez moi les mecs, mais c est vrai), ici, ils savent prendre soin des femmes (meme si je suppose qu apres le mariage, c est pas la meme!)

Le fameux cousin en plus est l archetype du libanais bling-bling: au volant de sa merco, son flingue charge a ses cotes, son portable tout neuf entre les mains et ne comptant pas ses billets pour faire passer un bon moment aux autres… Je n ai d ailleurs pas arrete de dire a Zein que j etais genee (car je ne suis pas un investissement rentable, pour ceux qui voient ce que je veux dire!), mais apparament, la n est pas la question: its the lebanese way. Un homme ici ne peut meme pas concevoir l eventualite de ne pas TOUT payer… Bon ok, je vais pas non plus le contrarier!

Nous allons donc manger dans un resto super classe, ou les plats se succedent de facon impressionnante et le nectar subtil des vignes libanaises coule a flot (que le chateau Kersha veille sur toi Poune!). Pour une illustration sommaire: voir photos.

A l issue du repas (a 16h30) nous decidons d aller nous baigner, vu la chaleur. Seul hic, nos maillots sont restes a Beyrouth et le cousin n est pas trop en etat de conduire jusque la bas (c est la faute a l arak, pastis local a 53 degres!).

Qu a cela ne tienne, quand y a de l argent…. Il decide donc de nous acheter a toutes les deux des maillots de bains et pour que nous soyons tranquilles (c est a dire, qu aucun male local ne puisse mater les 2 europeenes en maillot de bain, coutume locale apparement) et que nous n ayons pas besoin de rentrer, prends 2 chambre dans un hotel qui possede une plage privee…

Bref, au coucher du soleil, nous arrivons enfin a faire trempette dans une eau a temperature ideale… Mon premier coucher de soleil libanais sur la mer, je l aurai vu DANS la mer! Sur ce, nous faisons un petit feu sur la plage, accompagne de quelques bouteilles, de quelques ploufs et de beaucoup de chansons! Soit dit en passant, les chants en arabe sont vraiment magnifiques mais rythmiquement incomprehensibles!

Le lendemain matin ,tot, petit cafe turc histoire de bien se reveiller et nous sommes repartis, le cousin ayant un RDV sur Beyrouth a 10h30. Nous rentrons donc et passons a cote d un camp de palestiniens qui vivent la dans des conditions exasperentes depuis 50ans….

Zein nous invite a prendre le petit dej chez sa famille. Moment inoubliable. Quand les libanais recoivent, ils ne font pas semblant. Specialites libanaises faites par la maman, avec un bon petit the, toute la famille musulmane a rallonge (une 15aine de personnes) a nos petits soins, j ai meme eu droit a la petite qui me touillait le sucre dans mon the!!!

Fin exceptionnelle a un tres bon week end. Au moment de partir, tout le monde me remercie (je ne sais pas pourquoi! peut etre parce que je les remerciais aussi!!!) Et le vieux patriarche me dit que je suis la bienvenue et qu il FAUT que je reviennes, et tout cela en arabe et je l ai compris!!!!

Zein nous ramene, et comble du comble, s excuse si quelqu un de sa famille m a derange et me dit que son cousin s excuse si quelque chose ne m a pas plu ce week end!!! Aparemment, c est une tradition libanaise de s excuser quand on fait passer des supers moments aux gens!!!!

Sur ce recit, mes amis, je vais vous quitter. Demain une tres longue journee m attend: Une reunion, suivie de 6h de cours non stop, suivi de cours d arabe prodigues par une de mes etudiantes, suivi de la preparation des cours du lendemain…. Je suis deja fatiguee!!!

A tres vite pour de nouvelles aventures!!! Je vous envoir plein d amour a tous!

Commentaires:

3 Réponses à “Le week end a Saida”

  1. LN
    LN écrit:

    waw! Tu es traitée comme une reine! C’est normal le flingue à la ceinture??? J’ai pensée à toi vendredi soir: on est allé manger dans un resto oriental et on a gouté du vin marocain, très bon (oui j’ai gouté une gorgée! je suis curieuse lol)! on courage pour ta dure journée de demain!!! Poutoux ma bubulle

  2. papy poune
    papy poune écrit:

    fais attention à la surcharge bagages au retour à force de collectionner les maillots de bain
    Bisous princesse

  3. Lilou
    Lilou écrit:

    Ah que c est bon de se faire traiter comme une reine hin? Bon surtout profite a fond de tous ces bons moments et bon courage pour ta journee marathon.

    Gros bisous dela famille mamifere.

Laisser un commentaire

«
»